Organisation du référentiel numérique pour l’école
Article mis en ligne le 17 janvier 2020

par Jean-Yves Pelletier

Le cadre de référence a été élaboré en 2016. Il rassemble et organise de façon progressive et selon 5 domaines spécifiques, les 16 compétences numériques développées de l’école élémentaire à l’université ainsi que dans le contexte de la formation continue des adultes.
Il a vocation à remplacer le B2i

Le référentiel s’organise en cinq domaines et seize sous domaines de compétences.

  • Information et données, qui concerne la recherche d’information et le traitement des données et intégre les questions d’éducation aux médias et à l’information.
  • Communication et collaboration, qui traite des interactions et de ce qui relève de la netiquette, du partage de contenus.
  • Créations de contenus, domaine dédié à la création de contenus numériques du plus simple au plus élaboré, y compris des programmes informatiques. On y aborde aussi les questions relatives aux droits de publication sur les réseaux.
  • Protection et scurité. Ce domaine traite de tout ce qui concerne la sécurité du matériel mais également de la santé et de l’environnement ainsi que la protection des données personnelles.
  • Environnement numérique qui traite des compétences qui permettent à un individu de s’insérer dans un monde numérique et de comprendre son fonctionnement.

Au cycle 3, les niveaux atteints dans chacun des cinq domaines d’activité du cadre de référence des compétences numériques par les élèves en classe de cours moyen deuxième année (CM2) et en classe de sixième sont inscrits dans le dernier bilan périodique du livret scolaire de l’année.

Voir la page dédiée sur Eduscol